C’est une bien belle rencontre que celle d’aujourd’hui. Brigitte de la maison de couture Organse m’a ouvert les portes de son showroom-atelier du côté de Bastille, à Paris. Ici, les robes blanches se font légères, fluides et se parent des plus belles dentelles françaises. Pénétrons ensemble dans l’univers de la robe de mariée Organse qui allient féminité et élégance.

 

Le sur-mesure cher à la créatrice d’Organse

Organse, c’est une de ces maisons parisiennes dans laquelle on se sent tout de suite à l’aise, où l’on sait qu’une future mariée se sentira écoutée, entendue et comprise. Car Brigitte (et son équipe) n’a rien d’une débutante. Si elle confectionne des robes de mariée depuis plus de 15 ans, c’est qu’elle a acquis un savoir-faire incontestable auprès des maisons de Haute Couture telles que Givenchy ou Dior avec lesquelles elle n’a cessé de collaborer. « Cela me permet d’avoir un pied dans les deux mondes », affirme celle qui porte en grande estime les traditions de la couture « à la française ».

 

organse robe de mariée

Top Zadig et jupe Solène

organse robe de mariée

Mila

 

Un style intemporel pour la robe de mariée Organse

Même si son style a évolué, Organse propose toujours des créations dans l’air du temps. « Nos clientes demeurent assez classiques dans leurs goûts. Néanmoins, nous leur proposons des petites nouveautés au fur et à mesure tout en respectant les codes de la robe de mariée. » C’est bien entendu le cas de la collection 2018 baptisée La Belle endormie. Les robe de mariée Organse sont aériennes, délicates et féminines. Avec des modèles à la fois romantiques et sophistiqués, on retrouve bien les belles soies qui s’envolent et les dentelles pleines de charme et de sensualité. Cette collection 2018, la Maison Organse l’a voulue délicate et féminine, tout en légèreté et fluidité.

 

organse robe de mariée

Calista

organse robe de mariée

Clémence

 

Laquelle de ces robes serait parfaite pour se dire « Oui » au soleil ? A cette question, Brigitte la créatrice nous recommanderait bien quelque chose de léger, sans jupon, avec des petites manches ou pas du tout, un joli dos nu pour un teint tout bronzé… la robe Bruna, pourquoi pas ?

 

organse robe de mariée

Bruna

organse robe de mariée

Lou-Ann

 

Une collection 2019 en réflexion

Brigitte travaille déjà à la collection Organse 2019. « Elle proposera des robes avec plus de tenue, plus amples, car nous sentons une demande en ce sens ». C’est donc avec beaucoup d’impatience que nous attendrons les prochaines créations de robe de mariée Organse qui sait avant tout mettre la féminité en valeur par des lignes ajustées, de beaux décolletés étudiés pour une mariée à la fois moderne et romantique, un brin sage, un brin sexy mais toujours élégante et raffinée.

 

Contact : https://www.organse.com/

 

organse robe de mariée

Romy

organse robe de mariée

Marni

organse robe de mariée

Top Billi et jupe Lilly

organse robe de mariée

Top Tao et jupe Solène

La ville lumière inspire les créateurs de la célèbre marque de robes de mariée française. Pour sa collection 2019 Cymbeline a décidé de rendre un vibrant hommage à Paris et prend pour thématique « Paris forever » pour nous guider lors d’une promenade dans les quartiers emblématiques de la capitale.

Il y a quelques semaines de cela, nous avions eu la chance de questionner le styliste de la maison, Olivier Portais, qui conseillait nos lectrices sur le choix de leur robe de mariée pour un mariage à la plage. Il puisait déjà dans les nouveaux modèles de la collection 2019 Cymbeline pour guider, orienter et même décomplexer nos lectrices lors de leur recherche de la robe de mariée parfaite pour un mariage sur les plus belles plages de l’île Maurice.

Aujourd’hui, c’est dans les quartiers symboliques de la ville la plus romantique du monde que Cymbeline nous embarque pour sa nouvelle collection. De Saint-Germain-des-Près (mon quartier de prédilection) à Montmartre, en passant par le Moulin Rouge ou aux pieds de la Tour Eiffel, il n’en fallait pas plus à quelqu’un comme moi qui voue une admiration totale à la plus belle ville du monde pour partager avec vous les plus belles créations de la collection 2019 Cymbeline.

Mention spéciale pour la créatrice Mademoiselle de Guise qui signe cette saison une collection capsule pour la prestigieuse griffe qui à décidé de l’inviter afin d’offrir une ligne complémentaire aux futures mariées de la maison Cymbeline. Mademoiselle de Guide pour Cymbeline, c’est à découvrir ici.

 

Contact : http://cymbeline.com/fr/

 

collection 2019 Cymbeline

Fa

collection 2019 Cymbeline

Facile

Fado

collection 2019 Cymbeline

Falbala

collection 2019 Cymbeline

Fama

collection 2019 Cymbeline

Farandole

collection 2019 Cymbeline

Faro

collection 2019 Cymbeline

Feeling

collection 2019 Cymbeline

Féminine

collection 2019 Cymbeline

Finesse

collection 2019 Cymbeline

Firme

collection 2019 Cymbeline

Flora

collection 2019 Cymbeline

Floriane

collection 2019 Cymbeline

Fragrance

collection 2019 Cymbeline

Francesca

collection 2019 Cymbeline

Fregate

collection 2019 Cymbeline

Perfecto Fantasia

 

 

 

C’est dans un concept store de mobilier vintage, déco et accessoires mode, dans le IXème arrondissement parisien, que j’ai rencontré Ingrid Fey. Celle qui aime les mix d’univers qui touchent au vintage a voulu donner au showroom dans lequel sont présentées ses robes de mariée un esprit « comme chez soi, afin de changer la vision de la robe de mariée traditionnelle, dans le cadre comme dans la matière ». Car, en effet, Ingrid Fey qui a lancé la marque de robes de mariée L’Amoureuse by Ingrid Fey en janvier 2017, mise sur une matière totalement inédite pour la création de ses modèles : la maille.

Et là, je dois reconnaître que c’est à ce moment-là que, pour moi, beaucoup de préjugés ont commencé à tomber. « Mon rôle premier est d’informer, de casser les idées reçues sur la maille, qui n’est ni plus ni moins qu’une technique de fabrication de ladite matière. Pour y arriver, on peut utiliser différents types de fils comme des fils de soie si on recherche la légèreté du tissu, sur différentes machines. »

 

Kitty

 

Maria

 

Ingrid est styliste maille de métier, formée à L’Institut des Arts Appliqués. Après que plusieurs amies et amies d’amies lui ont confié la création de leur robe de mariée, elle a décidé d’ouvrir sa propre maison de couture pour mettre en valeur cette technique et cette matière.

Ses robes de mariée en maille, dont Ingrid Fey elle-même sélectionne avec soin les fils, imagine les points et fait fabriquer l’étoffe, s’avèrent extrêmement confortables, légères, fluide et tout en tombé. « La capacité de la maille à s’adapter à toutes les morphologies permet de ne pas être forcée de faire du sur-mesure puisque le tissus épouse naturellement toutes les formes, qu’il suit le corps et ses mouvements. » Les robes de mariée de L’Amoureuse by Ingrid Fey sont donc sans zip et sans boutons, et se laissent enfiler avec la plus grande facilité.

 

Vera

 

Gabrielle

 

Idéal pour un mariage au soleil où l’on rêve de pouvoir marcher aisément dans le sable, bougez, sautez, dansez ou même s’accroupir au bord de l’eau ! La créatrice recommanderait d’ailleurs les modèles Maria ou Kitty issus de la dernière collection intitulée « Fly me to the moon ». Son inspiration pour cette collection 2018, elle la puise dans le Golden Age Hollywoodien, une période qui lui est chère et des actrices comme la piquante Rita Hayworth dans laquelle elle retrouve toute la classe, le souci du détail élégant pour un style hyper marqué qui met la féminité au cœur du vêtement.

 

Gilda

 

ingrid fey robe de mariée

Rusty

 

Et ne lui dites pas que « la maille, c’est un peu désuet, non ? », elle vous répondra : « Bien au contraire ! Le côté contemporain, c’est la matière qui me l’apporte. C’est juste mon inspiration qui est rétro. » C’est en effet bien résumer cette marque qui ne ressemble à aucune autre et qui s’adresse aux jeunes femmes à la recherche de quelque chose de différent pour leur robe de mariée.

 

Contact : http://lamoureuse.ingridfey.fr/index.html

 

ingrid fey robe de mariée

Sheila

 

Photographe : Audrey Rutz

Modèles : Alice Kinh et Adrien Pelon

 Make-up & Hair : Angelina Bergese

Alliance et boucles d’oreilles : Alice Magnin

Accessoires : Les Fleurs Dupont

Costume : L’Apiéceur.

Lieu : Pavillon Dauphine Saint Clair.

Depuis longtemps, la maison parisienne Mélodie Boitard confectionne des vêtements sur-mesure pour les particuliers. Mais depuis ces trois dernières années, elle se consacre presqu’exclusivement à la robe de mariée sur-mesure. Pour découvrir en sa compagnie la collection Mélodie Boitard 2018, nous nous sommes glissées dans son atelier-showroom du XVIIème arrondissement sur les murs duquel s’exposent les photos des mariées qui lui ont confié leur rêve.

 

Un atelier de confection de rêves

Car c’est bien ici que les rêves se réalisent ! Mélodie et Gaëlle ont pour cœur de métier le sur-mesure. « Je suis avant tout une « couturière de quartier », avance la fondatrice de la maison éponyme qui place la confiance, l’écoute et le conseil au cœur même de la confection d’un vêtement.

 

Mélodie Boitard robe de mariée sur mesure

Nao

Mélodie Boitard robe de mariée sur mesure

Zoe & Ida

 

Aujourd’hui, les mariées peuvent faire le choix d’un modèle puisé dans ses collections auquel elles peuvent apportées toutes les modifications nécessaires, ou s’offrir un sur-mesure total. Les robes de mariée sur-mesure sont en effet l’ADN même de la maison de couture parisienne. « Ce que j’aime le plus c’est répondre aux attentes d’une cliente qui arrive avec son cahier des charges. » Ensemble, elles créent la plus belle des robes de mariée à partir d’idées, d’envies, de tissus, de matières, etc.

 

Pia & Ayo

 

Une collection 2018 qui fait la part belle aux matières

Celle qui se sent d’ailleurs plus modéliste que styliste (bien qu’elle porte les deux casquettes, Mélodie préfère la phase où elle donne vie à ses modèles) avoue avoir conçu sa collection 2018 et sa collection civile grâce au «  doux mélange de beaucoup de choses dans ma tête ». « J’aime les dos travaillés, j’aime la structure, la recherche dans le tissus. J’ai une sensibilité particulière pour les matières. » Bien qu’elle avoue « ne pas être très dentelle », on retrouve pourtant cette belle étoffe sur des pièces structurées et épurées comme Nao ou Zoé. Une autre matière phare que l’on retrouve sur plusieurs modèles de cette collection : le délicat ruban en organza qui sculpte un dos et met en valeur toute une robe.

 

Mélodie Boitard robe de mariée sur mesure

Emy

 

Ce que l’on retiendra aussi des robes de mariée Mélodie Boitard, c’est ce dos torsadé, ce col Bardot, cette asymétrie de l’épaule. Autant de bonnes excuses de magnifier le corps de la femme, celle qui s’affirme et s’affiche, celle que Mélodie aime habiller. Et pour un mariage au soleil, elle verrait bien Maé ou Ava et sa coupe midi, justement, jouer de leur fluidité et de leur simplicité avec les éléments des îles sous le vent, mais toujours en « made in France »… !

 

Mélodie Boitard robe de mariée sur mesure

Maé

Mélodie Boitard robe de mariée sur mesure

Ava

 

Contact : http://www.melodieboitard.com/

Crédit Photo : Pierre Atelier

Christina n’est pas une novice dans le monde de la mode nuptiale. Longtemps, elle a été reconnue pour ses costumes homme sur-mesure. Aujourd’hui, c’est dans une collection de robes de mariée que la maison Chris Von Martial se lance, comme un retour aux sources pour la créatrice d’origine allemande installée de longue date à Paris.

C’est en effet chez Pronuptia que Chris a fait ses armes. Là, elle crée des robes de rêve et peaufine sa technique et son savoir-faire sur des modèles au style raffiné et élégant. Mais Chris a des envies d’ailleurs et c’est dans le costume pour homme (elle a appris le métier de tailleur sur mesure en Allemagne et remporté le prix du meilleur jeune créateur aux Galeries Lafayette) qu’elle se voit ; elle crée sa maison de couture en 2013. Chris Von Martial est donc une marque française qui allie chic et audace, comme sa créatrice, en proposant d’abord des costumes sur-mesure adaptés aux grandes occasions mais également à la vie de tous les jours.

 

 

robe de mariée signée Chris Von Martial

Chiara

 

Mais depuis peu, Chris Von Martial ce sont aussi de superbes robes de mariée qui reflètent toute la créativité et le modernisme de la styliste. « Cela me manquait. Je ne me voyais pas faire que de l’homme ou que de la femme », confie la jeune femme qui bénéficie d’une double formation de styliste-tailleur. Celle qui se dit « débordante de créativité » rappelle que le travail n’est pas si différent pour l’un comme pour l’autre : «  Le domaine du stylisme m’a toujours convenu car il y a autant de créativité chez l’homme que chez la femme. Dans les tissus, dans la coupe, même s’il y a moins de possibilités de jouer avec les couleurs pour la femme, j’ai su me rattraper pour l’homme. Après, c’est un état d’esprit : la femme est plus habituée à jouer avec la mode. Cela est moins évident pour l’homme. Il n’est donc pas rare que la future épouse soit présente lors du choix du costume de son fiancé. »

 

robe de mariée signée Chris Von Martial

Pearl

Molly

 

Pour cette 1ere collection de robes de mariée sous la griffe Chris Von Martial, Christina a puisé son inspiration dans les tissus et le mélange des matières qui lui inspirent alors une silhouette. Ses robes, qu’elle qualifieraient de sexy, rock’n’roll et versatiles, ont un style terriblement féminin, pour une mariée résolument sûre d’elle. « J’aime mettre en opposition à la fois un côté sage et provocant dans mes robes. Les couples d’aujourd’hui ne sont plus aussi sages que d’antan. Les gens se connaissent et s’amusent. » Tout autant que l’équipe de Christina lors des shooting photo, visiblement…

 

robe de mariée signée Chris Von Martial

Donna

robe de mariée signée Chris Von Martial

Anna

 

Et que proposerait-elle à nos lectrices qui se marient au soleil ? « La robe « Jade » a justement été pensée pour un mariage sur la plage, avec ses fleurs brodées sur le bas et son petit haut en tulle. C’est une robe de mariée vaporeuse avec de la tenue et du jeu. » A moins que les mariées ne misent sur la jupe courte et le voile dans le vent de « Kate »…

 

robe de mariée signée Chris Von Martial

Jade

robe de mariée signée Chris Von Martial

Kate

 

Alors que le choix de robes de mariée est varié chez Chris Von Martial, celui de la tenue de Monsieur l’est tout autant. Ici, le costume de couleur claire aura les faveurs de la styliste en cas de mariage au soleil. Une matière légère qui laisse respirer la peau, une veste que l’on peut ensuite retirer au profit d’un gilet. Pour le reste, tout est permis ici, et la variété d’accessoires, le tourbillon des couleurs, laissent peu de place au doute : plus aucune limite n’existe si ce n’est celle de se faire plaisir. Les nœuds papillon plus festifs et plus fun les uns que les autres, les boutons de manchettes assortis, les chaussettes colorées, sont autant de possibilités pour le marié d’égayer sa tenue grâce à de menus détails.

 

robe de mariée signée Chris Von Martial

 

Mais qu’est-ce-qui plait autant à Christina dans le fait de pourvoir faire porter la même griffe aux deux partenaires ? « Lorsque notre maison de couture habille les deux mariés et que l’on parvient malgré tout à garder le secret ! Cela nous mène parfois à des situations cocasses où Monsieur attend à l’extérieur pendant que Mademoiselle fait ses essayages. Mais c’est encore plus fun lorsqu’il s’agit de deux hommes ! »

 

Contact : http://chrisvonmartial.com/

La mariée Elise Hameau est libre et impertinente. Qu’on se le dise ! La créatrice de la marque éponyme nous a reçus dans son magnifique showroom à l’esprit boudoir en plein cœur du Marais.

A l’ère de l’elopement et des couples qui s’offrent une fugue amoureuse (à l’île Maurice, par exemple) pour leur grand jour, la créatrice Elise Hameau propose une collection 2018 intitulée « L’Amour fou ». « L’idée derrière cette collection c’était de montrer que l’essentiel dans un mariage c’est d’être deux et pas de se prendre la tête pour la déco ! » Remettre le couple au cœur du mariage, tel est l’esprit derrière la collection de 12 pièces Elise Hameau 2018.

 

Les robes de mariée Elise Hameau sous le signe de la liberté

Clyde

Les robes de mariée Elise Hameau sous le signe de la liberté

Mia

 

Au programme, des modèles qui sentent bon l’été, avec des décolletés vertigineux et des jeux de transparence ultra sexy. Pour un mariage au soleil, la robe Aby semble idéale avec sa jupe plumeti en georgette de soie qui flotte au vent, son décolleté ultra plongeant et ses bretelles spaghetti. L’esprit folk et terriblement bohème s’empare des modèles qui dévoilent certaines parties comme les épaules, le dos, la poitrine, tout en préservant les courbes et les formes… Et nous, on adore les délicates transparences qu’Elise Hameau applique sur ses robes.

 

Les robes de mariée Elise Hameau sous le signe de la liberté

Aby

 

En grande fan des années 70, l’admiration d’Elise pour les chanteuses comme Janis Joplin ou Joan Baez, ces femmes libérées des conventions et de l’ordre, a détint au fil des collections sur ses robes de mariée aux lignes pures et féminines. « L’Amour fou » propose des robes rock’n’roll et sexy à souhait, pour une mariée totalement décomplexée qui sait lâcher prise. Comme elle, Elise reconnaît que son grain de folie à elle, c’est de faire fi des conventions. Ne propose-t-elle pas justement dans ses précédentes collections une casquette pour son mariage, un bomber à la coupe intemporelle ou même un tee-shirt blanc flanqué d’un message évocateur ? «  Tout est possible tant que l’on reste fidèle à soi-même », assure la créatrice parisienne.

 

Alma

Les robes de mariée Elise Hameau sous le signe de la liberté

 

La plupart des mariées Elise Hameau partagent elle aussi cette philosophie de vie. « Ce sont des jeunes femmes qui aiment la mode, qui recherchent des choses plus pointues, qui sont plus alertes sur ce genre de tendances. Et elles ont aussi beaucoup de caractère ! » Pourtant, nul besoin de faire du 34 pour s’offrir une robe de mariée de chez Elise Hameau. La créatrice travaille essentiellement le sur-mesure ou dessine régulièrement des modèles exclusifs car « je me refuse à l’idée d’exclure des jeunes femmes sans pouvoir leur dessiner la robe de leurs rêves ».

 

Vicky

 

Et dans 20 ans, se voit-elle toujours créer des robes de mariée ? « Bien entendu, mais avec d’autres choses autour. » Son équipe de six personnes et elle travaillent d’ailleurs actuellement sur la collection 2019 plus graphique et épurée qui sera dévoilée en juillet, et une collaboration avec la marque de lingerie Chantelle est en projet pour février 2019.

 

Contact : http://elisehameau.com/

 

Les robes de mariée Elise Hameau sous le signe de la liberté

Romy

 Poly

« Un parfum rétro sur des robes bien d’aujourd’hui ». Voilà comment la créatrice parisienne Mathilde Marie qualifierait les modèles de ses collections. Si elle tire son inspiration des robes du passé c’est bien pour les remettre au goût du jour. Et le résultat a su me conquérir : des années 20 aux robes des années 50, Mathilde Marie joue avec les coupes et les matières pour nous offrir un voyage à travers le temps avec une touche plus personnelle et modernisée.

De ses expériences passées de costumière, Mathilde Marie a rapporté ses incursions dans différentes époques lorsqu’elle s’est lancée en 2013 dans la création sur-mesure de robes de mariée. Aujourd’hui, avec trois collections à son actif, elle a prouvé qu’elle savait réinterpréter la mode des années 20 et 30 qui l’inspire dans la confection de pièces uniques totalement dans l’air du temps. « Je fais du rétro et du moderne en même temps. Ça parle à la femme d’aujourd’hui. Le rétro est assez à la mode, en ce moment. Et puis, elles apprécient largement le côté très élégant et surtout confortable de mes modèles. Le buste est libéré, la taille n’est pas emprisonnée… » C’est pourquoi envisage-t-elle de poursuivre dans cette lancée pour sa prochaine collection.

Le rétro au goût du jour pour les robes de mariée Mathilde Marie

 Giliane

 

 Lily

 

S’inspirer de la mode d’hier pour l’offrir à la mariée contemporaine est aussi pour Mathilde Marie un moyen de sauvegarder et remettre en valeur un patrimoine qui était voué à disparaître. Elle a, en effet, remis au goût du jour la dentelle au lacet qu’elle a découverte grâce à une mariée qui désirait une robe autour de cette pièce maîtresse sortie des greniers de sa grand-mère. Une révélation pour la styliste qui se met alors à chiner ces dentelles anciennes entièrement faite-main dans les années 1900 – 1930. Aujourd’hui, elle a l’immense bonheur de pouvoir dessiner ses propres dentelles au lacet et de les faire confectionner par une des seules brodeuses parisiennes qui maîtrise encore la technique. « C’est ma signature car suis la seule à le faire. C’est une réelle chance de pouvoir dessiner mes propres dentelles et ce sont donc elles qui m’inspirent lors de la création d’une robe. »

 

Robe Iris

 

Le rétro au goût du jour pour les robes de mariée Mathilde Marie

Robe Cléophée

 

Mathilde Marie n’hésite pas aussi à casser les codes de la robe de mariée et s’amuse à proposer des pièces qui mélangent le masculin/féminin. Robe inspirée du film « Gatsby le Magnifique » dont les bretelles cassent le côté trop fleur bleue d’une dentelle fleurie, gilet masculin au dos entièrement recouvert de dentelle avec sa jupe en tutu, ou pantalon fluide au tombé parfait, Mathilde Marie aime « quand ça bouge, quand c’est décalé ».

 

Le rétro au goût du jour pour les robes de mariée Mathilde Marie

 Top Alice, bretelles Charlotte, jupe Suzanne

 

Pourtant, selon elle, la robe idéale pour se dire « Oui » au soleil serait une robe à dos nu, fines bretelles et légère, comme le modèle Imogen et son dos nu sexy. A compléter avec les accessoires de La Chambre Blanche que l’on retrouve à son atelier/showroom du XIIIème arrondissement.

 

 Jeanne

 

Le rétro au goût du jour pour les robes de mariée Mathilde Marie

Eléa

 

Le rétro au goût du jour pour les robes de mariée Mathilde Marie

Diane

Contact : http://www.mathilde-marie.com

Son nom est loin d’être inconnu dans le milieu de la Haute Couture. Pourtant, le créateur de robes de mariée David Purves est tout sauf un showman. Dans son atelier tout proche du Jardin du Luxembourg à Paris, c’est un homme posé, réservé et très philosophe qu’il m’a été permis de rencontrer. Mais surtout un homme qui vit son métier à 100%, au contact duquel vous ressentez la créativité débordante, cette énergie palpable qui irradie (ou plutôt devrais-je dire qui encombre 😉 tout son atelier/showroom de la rive gauche.

D’ailleurs cet atelier, David Purves le dit lui-même, c’est comme «  une boîte de chocolats » : « un endroit bouillonnant où se réalisent certaines fantaisies ». Et c’est certainement ce qui incite tant de jeunes femmes à pousser sa porte. « Les futures mariées qui viennent chez nous recherchent la proximité avec le designer et ne veulent pas être reçues par une vendeuse derrière un tableau Excel. Ici, elles sont en quête de la vérité, d’une vraie expérience, de la vraie valeur de l’argent. » Pour le créateur, les robes de mariée David Purves reflètent l’expression de leur vraie personnalité : « je suis qui et je veux exprimer quoi ? ».

 

Modèle Gillian

Modèle Gilian

 

David Purves - modèle Gina

Modèle Gina

 

Pour répondre aux envies de chaque mariée, cet écossais qui a fait ses armes à Paris et à Londres au plus proche de John Galliano chez Dior et d’Helmut Lang avant de poursuit sa carrière en indépendant, instaure un dialogue sincère entre lui et chaque cliente. Puis vient la création d’une robe de mariée sur mesure à partir de modèles existants.

 

David Purves - modèle Joan

Modèle Joan

 

David Purves - modèle Marion

Modèle Marion

 

Et là, David Purves n’a peur de rien ! Ni de l’impressionnant travail de plumeti de la robe Damiea, ni des jupes ultra-volumineuses, encore moins de la touche « expressive et créative » de jaune fluo sur un jupon. Son inspiration, le styliste la puise dans un melting pot passant du cubisme aux grands noms de l’architecture d’intérieure, mais aussi du féminisme des années 60 ou plus simplement d’un petit bout de papier tombé par terre, d’une chanson, d’un nouveau tissu… C’est ainsi plus de six collections différentes qui envahissent son showroom, dont notamment la collection Bohème Rock by David Purves inspirée du festival Coachella et de Palm Spring et qui allie légèreté, modernité et modularité.

 

David Purves - modèle Louise

Modèle Louise

 

Modèle Renoir

 

David Purves se dit avant tout artisan et c’est en tant que tel qu’il imagine la robe idéale pour se dire « Oui » au soleil. « Une robe qui privilégie l’aspect pratique et dont le tissus ne se froisserait pas. Une robe légère comme un poème d’Apollinaire, un souvenir qui vous suit toute votre vie… »

 

Contact : David Purves / Bohème Rock by David Purves

 

David Purves - modèle Solstiss

Modèle Solstiss

David Purves - modèle Art Déco

Modèle Art Déco

David Purves pour Bohème Rock – To Marry For

 

« Un nom pour un Oui ». Ce slogan résonne souvent dans notre tête lorsque nous sommes à la recherche de la robe idéale pour notre grand jour. J’avoue que cela a effectivement été le cas pour moi en temps voulu et que les robes Cymbeline ont été une grande source d’inspiration dans mes recherches. C’est que cette maison de couture a tout pour faire rêver : des modèles à tomber, des collections enivrantes, des créateurs au savoir-faire incomparable dont l’expérience met tout de suite en confiance… Pas étonnant donc qu’on la retrouve régulièrement portée sous le soleil de l’île Maurice pour le grand jour des plus chanceuses.

Cymbeline Paris, c’est plus de 40 ans d’histoire, d’histoires d’amour autour desquelles gravitent des créateurs de talent, une équipe d’artisans et de métiers d’art d’exception et des jeunes femmes en quête de la ligne parfaite à leurs yeux. Cette griffe qui a su s’imposer en Europe et maintenant dans le monde, est la garante de l’excellence française en termes de robes de mariée.

Christelle                                                                                              Céleste

 

Si chaque robe Cymbeline est unique et qu’elle raconte si bien une histoire d’amour, c’est que cette maison jouit d’une créativité sans cesse renouvelée. Les modèles de la collection 2018 rivalisent de finesse et d’élégance pour un hymne à la féminité savamment orchestré par le duo Lucas Anderi et Olivier Portais.

 

Biblios

 

Si le premier est un des noms les plus influents de la mode nuptiale au Brésil et habille tant les actrices mondialement connues des chaînes de télévision brésilienne que les clientes fascinées par la marque, le second prône le classicisme réinventé et intemporel. Chaque robe née de l’imagination de cet artiste inspiré est une création pour laquelle le moindre détail compte. Olivier Portais sait à merveille allonger une silhouette, ennoblir un port, souligner chaque trait de personnalité : il met depuis plus de 15 ans ses talents d’alchimiste de la matière au service du mariage.

 

ENSEMBLE-CAROLE-CANTABE-CYMBELINE-COLLECTION

Carole & Cantabe                                                                                                        Carole

 

Petite sélection des plus beaux modèles de la collection 2018 pour se dire « Oui » au soleil. Et sachez que, grâce à sa marque « Comme les grandes », Cymbeline habille aussi les petites filles d’honneur ou votre fille, tout simplement, en la parant des plus beaux tulles et dentelles, à l’image de la robe de maman.

Contact : http://www.cymbeline.com

 

Canelle

 

Cactus

 

Charlotte

 

CLEMENTINE CYMBELINE COLLECTION 2018

Clématite

 

 

Fashion week parisienne oblige, le créateur de robes de mariée exclusives et sur-mesure Perry Ah Why a offert à un parterre d’invités regroupant la presse, les clients et les amis de sa maison de couture, un défilé dans les salons feutrés de la Fondation Dosne-Thiers (Paris IX).

Malgré le temps maussade ce jour-là, c’est bien sous le soleil de l’île Maurice que ce franco-mauricien bien connu des professionnels du milieu nous a transporté. Perry Ah Why a imaginé sa collection 2018 en se remémorant ses paysages d’enfance et emprunte à l’île Maurice les noms parfois désuets, mais tellement romantiques de ses lieux-dits pour les faire porter à 17 modèles époustouflants qui nous transportent vers des rivages lointains de Balaclava, Beau Songe ou Poudre D’or.

Perry Ah Why prouve une fois encore qu’il fait avec brio le jeu des matières. Il nous surprend, ose l’innovation, mêlant les étoffes tantôt par superposition, tantôt par transparence. La féminité est palpable : ici un décolleté vertigineux, là le sexy chic du court. Les broderies nous inspirent la flore luxuriante de son île natale, les tulles légers sont semblables à l’écume ourlant ses plages. Mais partout, le blanc triomphe et s’impose en majesté. Blanc, c’est blanc !

Contact : http://www.perryahwhycreateur.com