Derrière Fotoshoot Productions et ses nombreux prix décrochés à l’international se cache un homme passionné de photographie depuis son plus jeune âge. Un ultra-professionnel de plus de 20 ans d’expérience, qui a collaboré avec de grands magazines comme GQ ou MAXI, et qui a tiré le portrait à de nombreuses stars françaises du cinéma et de la chanson. Un photographe qui manie aussi aisément son Nikkon que la guitare, le clavier, la batterie, la basse ou la trompette ; un des rares photographes à Maurice à avoir remporté autant de distinctions internationales.

Jean-Jacques Fabien se dévoile pour Oui au Soleil. Il nous parle tant de la relation qu’il crée avec les couples du monde entier venus pour leur mariage à Maurice, que de son amour pour de ce petit bout de terre perdu dans l’océan Indien, qu’il aime à nous faire partager à travers les photos de ces amoureux.

Un Mariage au Paradis

Jean-Jacques, je suis ravie de faire découvrir votre talent à tous ceux qui nous suivent. Parlez-nous de vous et de Fotoshoot Productions.

Depuis enfant, j’ai toujours été fasciné par les optiques. La première fois que j’ai regardé dans les jumelles de mon père, j’avais 6 ans et j’ai vu un oiseau sur un arbre. Le fait de le voir d’aussi près au travers de cet instrument m’a enchanté. Depuis cela, j’ai développé un intérêt particulier pour les loupes, les microscopes, les télescopes, les jumelles et les caméras.

Fotoshoot Productions est né en 2011 du désir de faire ce que j’ai toujours voulu faire depuis mon enfance et de vivre de cette passion.

 Vous en avez parcouru du chemin depuis ! Aujourd’hui, vous recevez régulièrement des prix et des distinctions internationales*. Quelle influence sera a-t-il sur vous, sur votre travail ?

Le fait de recevoir une distinction est une forme de reconnaissance et un gage de qualité qui me conforte dans mon travail mais qui me permet aussi de me distinguer dans un secteur qui devient de plus en plus compétitif.

Cela affermit également la confiance de clients potentiels et m’ouvre de nouveaux marchés.

J’ai aussi de plus en plus de « Wedding planners » locaux et internationaux qui veulent travailler avec moi en sachant que ce qui est proposé à leurs clients sera personnalisé, artistique, créatif et exclusif.

 Pourquoi avoir choisi la photographie de mariage comme fer de lance de votre activité ?

Lorsque j’ai fondé Fotoshoot Productions, je m’étais destiné à faire de la photo corporate et d’hôtellerie. Mais certains amis qui se mariaient et savaient que j’étais photographe, m’ont demandé de couvrir leur mariage. C’est l’époque où internet devenait un peu plus fluide à Maurice. Je me suis abonné à plusieurs site de photographie et j’ai découvert au fur et à mesure des photos de mariage à couper le souffle. J’ai donc voulu affiner ma technique et créer un style de photos qui soit différent de celui réalisé à Maurice qui était en général toujours « plage, mer et soleil ». Je trouvais que ce style était saturé et qu’il fallait passer à autre chose pour se démarquer.

Justement, pourquoi, selon vous, tant de personnes rêvent de se marier à Maurice ? Qu’est-ce qui rend des photos de mariage prises à l’île Maurice uniques et différentes ?

Incontestablement le cadre, les plages, le soleil, les hôtels. C’est en général ce qui fait rêver les gens qui viennent d’Europe où le temps est gris et les gens stressés.

Et puis, il y a les gens à Maurice qui sont naturellement amicaux et gentils.

Ensuite, la situation géographique de Maurice au milieu de l’océan Indien lui confère un caractère exclusif très convoité des clients internationaux.

Ajouté à cela le fait qu’on trouve presque de tout, attribut un certain confort de vie à une destination éloignée des grands centres dont les clients sont tout de même très attachés.

“Finalement, ce n’est pas tant la beauté des photos que le fait d’avoir fait des photos à Maurice qui fait le succès de cette destination.”

Et comment définiriez-vous votre style de photos ? Qu’est-ce qui vous rend unique dans votre style de photos ?

Je ne considère pas la photo comme un métier mais plutôt une passion, car on ne compte pas les heures sur un mariage ou tout autre projet.

Cela dit, je considère mon style de photo comme épique, quelques fois cinématographique, car il y a un désir de créer cette image « movie » dans certaines de mes photos.

En tout cas, j’aime être créatif et tenter à chaque fois des choses nouvelles, des angles inédits, des techniques non encore ou peu exploitées. C’est peut-être cela qui rend mon style unique et personnalisé.

 Vous couvrez tout de même entre 60 à 80 mariages par an. Comment abordez-vous chaque mariage pour qu’il soit différent, d’autant que vos clients viennent du monde entier. Comment gérez-vous ces différences de styles, de cultures ?

Chaque mariage est vraiment une nouvelle aventure. Il n’y a aucun mariage identique à un autre.

La personnalité des mariés joue un rôle prépondérant. Certains sont extravertis, donc des photos dynamiques alors que d’autres sont plus traditionnels ou timides, ce qui me demande plus de créativité et de réflexion pour que les photos soient différentes. Mais je me suis déjà trouvé aussi face à des clients qui n’aiment pas les photos « story telling » ou créatives et qui souhaitent avoir que du traditionnel. Il faut alors respecter leur choix.

Le dialogue avec les clients permet d’appréhender certaines différences. Certaines cultures orientales sont conservatrices et des moments spécifiques (même certains gestes) sont importantes à capturer. Avec le temps, on développe une certaine « expertise » sur certaines cultures.

 Que pensez-vous de la « post-production » dans la photographie de mariage ? Est-ce important pour vous ?

Le sujet de l’édition et de la retouche photo est quelque fois un sujet sensible parmi les photographes et les clients.

Vous avez les puristes qui vous disent qu’une bonne photo doit rester « naturelle » et sans retouche. Hors ceci, à mon sens, est une aberration.Même à l’époque de la photo argentique, l’amélioration des clichés, même fastidieuse voire dangereuse, se faisait déjà en laboratoire. Maintenant tout se fait au clic d’une souris.

Car il faut distinguer l’édition et la retouche. L’édition consiste à affiner le contraste, la lumière, les couleurs et le cadrage. C’est en quelque sorte le stage de développement similaire à ce qui se faisait en argentique. La retouche consiste, elle, à modifier, ajouter et/ou effacer certains éléments d’une photo pour qu’elle soit plus harmonieuse. Hors je fais très peu de retouche.

Donc la post-production (ou édition) est le stage indispensable de développement d’une photo et évidemment, il est très important. J’ai d’ailleurs développé un certain nombre de techniques et pris des cours pour maîtriser ce stade d’édition. Il est certain que la post production fait partie du succès de mes photos.

 Le Jour-J, quel est le moment du mariage qui vous stresse le plus ?

 Je dirais qu’en général il n’y a pas de moment particulièrement stressant. C’est au début de la couverture photo qu’il y a plutôt une forme d’appréhension. Mais au bout de quelques minutes, la concentration et les réflexes prennent le dessus.

Les moments de stress surviennent surtout quand quelque chose avec le matériel ne fonctionne pas comme il faut. C’est pour cela que j’ai tout en double et même en triple.

Mais quand certaines choses arrivent dans des moments importants comme le passage des anneaux, la sortie de l’église, la découpe du gâteau, etc… c’est alors que l’expérience entre en jeu et va faire la différence.

Finalement, qu’est ce qui vous motive tous les matins à poursuivre dans cette voie ?

Je crois aussi que mon succès et ma passion pour mon métier ne sont pas juste une question de talent, mais surtout la confiance que j’ai décidé de placer en Dieu. Il n’est arrive de vivre des situations où la seule explication était une intervention divine. Toutefois, je ne suis pas un mystique et loin de l’être.

* Fotoshoot Productions est un des trois seuls photographes sur 339 finalistes à avoir reçu le mois dernier le Gold Award du « Meilleur Photographe de Mariage au Monde » par Oneeyeland, remportant par ailleurs le titre pour l’île Maurice.

Il a été évalué par le site www.topteny.com parmi les 10 meilleurs photographes de mariage au monde et a été parmi les 24 finalistes du concours photographique des « meilleurs photographes de mariage au monde».

En 2015, il a reçu le « Best Wedding Photography Wedisson Award ». Wedisson est un répertoire des photographes de mariage les plus talentueux au monde qui choisi les professionnels les plus exclusifs et les plus expérimentés pour leur créativité et leur capacité à raconter une histoire puissante en une seule image.

Contact :

www.fotoshootprod.com

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *