Durant de nombreuses années, la maison Lionnet Couture n’était connue que d’une poignée de clientes mauriciennes qui gardaient jalousement le secret du talent de Véronique. Mais depuis l’ouverture de sa première boutique à Floréal, puis celle, plus récente de Rose-Hill, ses doigts de fée habillent de plus en plus de jeunes femmes et notamment de jeunes femmes qui rêvent d’une robe de mariée sur-mesure pour leur grand jour. Aujourd’hui, Oui au Soleil partage avec vous ce secret et vous fait visiter les ateliers de cette maison mauricienne.

Le sur-mesure comme seconde nature

Le sur-mesure comme seconde nature

Car cela fait 30 ans que Véronique Lionnet, dans son atelier, s’attache à sublimer la femme, que ce soit à travers ses collections de prêt-à-porter, qu’à l’occasion de la création d’une robe de mariée sur-mesure. « Un mariage est un événement bien trop important pour qu’une jeune mariée ne fasse pas corps avec sa robe, ce jour-là », affirme celle pour qui le sur-mesure est une évidence dans ces circonstances.

Un Mariage au Paradis

Si la clientèle est autant mauricienne qu’étrangère de passage dans l’île, c’est que la qualité « haute couture » du travail de la maison Lionnet a fini par traverser les frontières. Les jeunes mariées arrivent parfois avec une photo de la robe de leurs rêves, souvent inspirée de celle d’une célébrité qui a récemment convolé en justes noces ou trouvée dans un magazine. Lionnet Couture s’attache alors à l’adapter à la morphologie de la jeune femme. Mais ce que la maison préfère, c’est la création d’un modèle unique dont le style aura été discuté entre Véronique et la future mariée. Des robes  de mariée épurées, romantiques, aux lignes fluides, voilà les modèles sur lesquels la créatrice aime par dessus tout travailler.

Concevoir une robe malgré la distance

Concevoir une robe malgré la distance

Et la distance entre elle et sa cliente ne pose aucune difficulté à celle qui compte 30 ans d’expérience dans la couture. Grâce aux nouveaux moyens de communication, de nombreux échanges se font avec la future mariée au cours desquels on décide du style, des tissus, des broderies, etc. A son arrivée à Maurice, plus de 40% du travail sur la robe est déjà réalisé affirme Véronique. Elle consacrera les derniers jours avant le mariage aux nombreux essayages et ajustages d’une robe de mariée qui, selon ses dires, pourrait même être substantiellement modifiée si la mariée venait à changer complètement d’avis dans les derniers jours avant sa cérémonie. Voilà qui en soulagerait plus d’une de savoir cela…

Des modèles uniques qui demandent des heures de travail

Des modèles uniques qui demandent des heures de travail

Quant aux matières, si Véronique est toujours à la recherche des plus nobles pour ses clientes, elle se dit aussi prête à de nombreuses heures de travail pour recomposer, reconstruire des broderies afin d’obtenir des pièces uniques. Car le plus important pour elle c’est qu’aucune des deux robes de mariée qui sortent en moyenne de ses ateliers tous les mois, ne ressemble à une autre. L’exclusivité, c’est sa marque de fabrique !

C’est certainement aussi pour ça qu’elle habite de plus en plus souvent les mamans des mariés, les demoiselles d’honneur et les enfants du cortège. De même qu’elle s’apprête à élargir sa collection de prêt-à-porter de tenues de réception pour les invités. Mais il me faut vous livrer un dernier petit secret : dans sa boutique, Véronique vous proposera aussi votre lingerie de noces. Peignoir, shorty et caraco en satin blanc n’attendent que vous pour rester en Lionnet Couture même lorsque vous aurez retiré votre belle robe…

Et si le talent de la maison Lionnet Couture vous a convaincue, n’hésitez pas à me laisser un message privé : un code promotionnel vous sera remis pour une belle remise sur votre robe de mariée sur-mesure signée Lionnet Couture.

Contact : https://www.facebook.com/LionnetCouture/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *