Le love séga à la sauce mauricienne

S’il vous faut une musique typique pour accompagner vos noces, ne cherchez plus !

L’artiste mauricien Yoan Catherine, voix rocailleuse et un brin suave, vous susurre à l’oreille l’histoire de ce jeune homme qui va se marier. Humoristique à souhait et un brin vintage avec ses expressions empruntées du vieux créole, Yoan Catherine vous plonge dans l’univers du mariage d’antan à la mauricienne.

Lexia Delices Cake & Wedding Design

Robe en papier journal assemblée avec de la colle de farine, la roulotte du marchand de rue comme carrosse et l’atelier de fer forgé comme joaillier, les ingrédients d’un mariage simple, modeste sont présents, mais duquel transpire l’amour sincère du jeuné marié mauricien pour sa belle.

Alors, en lieu et place du dépassé « On va s’aimer » de Gilbert Montagné, préférez l’authenticité du séga « Maryé mwa, mo kontan li » !

Et comme je suis gentille et que je me doute que vous ne comprendrez pas toutes les subtilités de la langue créole, je vous ai mis les paroles de la chanson et sa traduction en français. Alors, merci qui ?

 

 

Maryé mwa, mo kontan li !Je veux l’épouser, je suis amoureux d’elle !
Enn verre rom nou célébré2 la cuisse poule pou frikaséFin letan pou embrassade koumencéPas bizin alle l’ambassade pou maryé.Un verre de rhum pour faire la fête2 cuisses de poulet à faire roussirLe temps des embrassades a commencéNul besoin d’aller à l’ambassade pour se marier.
To bague inn fini paré, dans l’atelié enn ferr forgéInn casse sa, inn vire sa !To zoli robe ek lagazetteTantine Mimi kine pren letanPou li kol sa ek lafarine !Ta bague est prête, c’est dans l’atelier de fer forgéQu’elle a été confectionnée ! Ta jolie robe en papier journalTatie Mimi a pris du tempsPour la coller avec de la farine !
Lerr pou alle légliseEnn ti karosse marsan dal puri ki pou amene nousFodé pas ki to trakacé !Nous tous les 2 nous ti héré, meme pena kass nous ti pou maryé.Guette azordi nous lamé gausse finn engazé.Il est temps d’aller à l’égliseC’est la roulotte du marchand de dholl puri (NDR : galette salée mauricienne) qui nous y emmèneIl ne faudrait pas que tu t’inquiètes !Tous les 2 nous étions heureux, même sans argent nous allions nous marier.Regarde, aujourd’hui nous avons la bague au doigt.
Maryé mwa, mo kontan li !Alle frekenté lor kallaisse bef si bizinPas bizin trouceau, pas bizin lasalMo grand lenvi ki li enba dra ensam avek mwa… ah ! (bis)Je veux l’épouser, je suis amoureux d’elle !Retrouvons-nous sur la charette à boeufs si nécessairePas besoin de trousseau, pas besoin de salleJe veux juste la retrouver sous les draps… ah !
Ref : Maryé mwa, mo kontan li !Atass mwa, mo kontan li !Maryé mwa, mo kontan li !Atass mwa, mo kontan li !Mo zis pé envi ar li…i !Je veux l’épouser, je suis amoureux d’elle !Attachez-moi, je l’aime !Je veux l’épouser, je suis amoureux d’elle !Attachez-moi, je l’aime ! Je veux juste être avec elle !
Tamtam lasal inn fini passéEnn 2 tonton pan assé danséMo bann matante inn truv gajak pas suffizanLa oussi invite zot, zot kozé meme !La fête est finieQuelques tontons n’ont pas assez danséMes taties ont trouvé qu’il n’y avait pas assez d’apéritifsOn les invite et elles trouvent encore le moyen de se plaindre !
Mo soulié pé senti fromageMonn envi rente enn foi pou mo kapave désabiye li.Hérézmen li comedienne… li déklar ki li malad nous réssi sorti nou allé !Mes chaussures sentent le fromageJe veux rentrer une bonne fois pour toute pour pouvoir la déshabiller.Heureusement elle sait jouer la comédie… elle prétend se sentir mal et nous réussissons à nous en aller !
En route, so ti robe kumense tass dans la roué biciklet !Pas traka 10 roupi zournal…Enfin, arrive Case Noyal, enn ti lacaz pou des cabriEnn ti orite pouf err salad,Enn bon dité pour dress labousseDégazé nous alle tir makiyaz Direksion nous alle lor la pailles !En route, sa robe reste coincée dans la roue de la bicyclette !C’est pas grave, juste 10 roupies de journal…Enfin, on arrive à Case Noyal, une maisonnette pour des cabrisUne petite salade de poulpeUne bonne tasse de thé pour se refaire la boucheAllez vite, on enlève le maquillageDirection le lit en pailles !
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *