L’excellence des robes de mariée Christophe-Alexandre Docquin

Le CV est impressionnant, le patronyme tout autant. Lorsque j’ai eu la chance de rencontrer Christophe-Alexandre Docquin au dernier salon parisien « Les Coulisses du Mariage », j’avoue ne pas avoir soupçonné la grandeur du personnage. La candeur des débutantes, me direz-vous. Mais c’est un homme absolument charmant, affable et très respectueux d’accorder à tout bloggeur, petit comme grand, la même attention qui m’a reçue dans sa boutique du VIIIe arrondissement de Paris.

DOCQUIN_GALLIERA

 Galliera

Lexia Delices Cake & Wedding Design

Ici, à Paris, le créateur propose une quarantaine de modèles : une trentaine sont issus de la collection permanente auxquels s’ajoutent les créations de la collection en cours. Entre 12 et 14 nouveaux modèles par an qui, comme la collection permanente, sont entièrement personnalisables car entièrement réalisés sur-mesure dans l’atelier attenant. Les autres points de vente présentent une sélection de 6 à 8 modèles par an, qui sont réalisés en demi-mesure à Paris.

Car Mr Docquin est particulièrement exigeant quant au « vrai sur-mesure »; ses robes bénéficient d’ailleurs du label « Signé Couture Paris ». « Une robe évolue immanquablement du moment qu’elle passe de la 2D à la 3D. Et si les robes « Christophe-Alexandre Docquin » sont si justes, c’est justement que notre équipe fonctionne en parfaite coordination entre le regard d’homme que je porte à l’esthétisme d’une robe, et l’intervention de mes « premières mains » qui sont des femmes, avec leur sensibilité de femme quant au porter du vêtement. »

DOCQUIN MIRABEAU BRODEE

 Mirabeau

L’exigence attendue de son équipe issue des grandes écoles de couture ou de l’Ecole de la Chambre Syndicale de Haute Couture, il l’a lui-même acquise de ses maîtres : formé à la haute couture, chez Christian Lacroix notamment, mais aussi chez Sonia Rykiel, Paco Rabanne, Azzaro et Féraud, Christophe-Alexandre Docquin a gardé le goût des belles matières et la rigueur de la coupe. Les satins duchesses, mousseline de soie et autres matières aux noms précieux viennent de France ou d’Italie.Chaque dentelle est soigneusement choisie, parfois entièrement déstructurée puis recousue à la main pour lui donner le motif voulu. Le maestro aime aussi les jeux de superposition, de découpe, les grands dos-nus entièrement ou partiellement habillés des plus belles dentelles, le crêpe georgette, lourd et mat, donnant de la tenue à la robe sans entraver le mouvement. On plonge allègrement dans cet univers à la fois moderne, léger, et follement romantique.

DOCQUIN CONCORDE

 Concorde

Et lorsqu’on lui demande si ne plus travailler les tissus de couleur, l’exubérance des matières hors du commun pour se concentrer sur un tableau blanc, ne lui manque pas, il répond : « Au cœur de mon travail, il y a la mise en valeur de la femme, de son corps. Avec ce tableau monochrome, on remet vraiment la femme au cœur du vêtement. On doit voir une très belle mariée et pas une très belle robe. Et puis, même dans l’univers de la robe de mariée, il y a toujours ce foisonnement de matières ! »

Celui qui préfère « les paillettes dans les yeux de [ses] mariées plutôt que les paillettes des tapis rouges » imaginerait bien une robe sobre, dans la simplicité, avec des touches de broderies pour un mariage au soleil. Sans conteste une robe facile à voyager, au décolleté à l’avant comme au dos, inspirée de ses robes Galliera ou Kensigton, par exemple.

 Dauphine

Quand soudain surgit dans la boutique de la rue de Saint Petersbourg une passante d’un âge certain qui se confond en excuses « navrée d’interrompre votre rendez-vous » … « je passais devant votre boutique par hasard » … « je n’ai pas pu me retenir d’y entrer » …  « non, non, je ne suis plus en âge de me marier, vous imaginez bien »… «  mais vos créations sont tellement classe, c’est fin, bien construit, avec un certain sex appeal » … « non, non, vraiment, je ne vous dérange pas plus longtemps, mais j’avais vraiment envie de vous le dire »… Une intrusion à pas feutrés, comme une preuve, s’il en fallait encore une, de l’excellence du travail de la maison !

Contact : http://docquin.fr/

 

Babylone

 

DOCQUIN GARIGLIANO

Garigliano

 

DOCQUIN IENA

Iena

 

DOCQUIN TUILERIES

 Tuileries

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *